Nos moments préférés de l’Eurovision

Auteur : Laure

Le 13 juin, c’est le grand retour de la finale du concours de l’Eurovision, alias le moment qu’on attend tous fébrilement depuis un an ! (comment ça, pas vous ?) L’Eurovision, si on devait l’expliquer simplement, c’est un peu la version européenne d’Hunger Games, mais au lieu de s’entretuer avec des couteaux, flèches et autres armes bien sympathiques, c’est à coup de paillettes et sequins, costumes plus débiles tu meurs et chansons dignes des années 80…sans oublier les chorégraphies et décors GRANDIOSES. On approuve chez Swapbook.

amour, gloire et sequins

Et ça, ce n’est que la première partie. Parce que oui, comparé à la deuxième moitié de la soirée, c’est très peace, love et bisounours. Mais lorsque le moment vient pour les différents pays de voter et d’attribuer les fameux DOUZE POINTS DE LA MORT, l’atmosphère change…C’est plutôt ambiance guerre froide du coup, où les votes sont attribués plus par question de géopolitique que par rapport au talent des candidats. Les voisins géographiques s’accusent : « ATTENDEZ, MAIS L’ANGLETERRE N’A DONNE QU’UN SEUL POINT A LA FRANCE ? NONMEOH, ON A CONSTRUIT UN TUNNEL VERS VOTRE PAYS, C’EST PAS POUR RIEN QUAND MÊME. » Sortez le popcorn les gars.

popcorn yas

Si la France a déjà gagné l’Eurovision il y a pas mal d’années, depuis quelques temps, notre objectif, c’est plutôt de ne pas finir dernier (on est ok pour être à la 25ème place, du moment qu’on est avant l’Angleterre). Cependant l’année dernière, plot twist de ouf : la France finit 6ème. Alors du coup, cette année, c’est la #pression : on est tiraillé entre espoir de finir dans le top 5, et le stress de peut être gagner et devoir payer pour tout ce cirque. Parce que c’est ça, aussi, l’Eurovision : on ne veut pas finir dernier, mais on ne veut pas gagner. 

Alors, après cette introduction pour le moins passionnée (l’auteure de cet article n’est ABSOLUMENT pas fan de l’Eurovision, je vois pas du tout de quoi vous parlez), on vous partage nos moments préférés de l’Eurovision de ces dernières années :


 

1. Cezar – It’s My Life  (Roumanie, 2011)

 

On commence fort avec la chanson de Cezar (plus connu sur Internet comme “Gay Dubstep Dracula”) qui a chanté pour la Roumanie en 2011. It’s My Life regroupe tous les ingrédients nécessaires pour être une chanson parfaite pour l’Eurovision : une pilosité faciale digne des méchants de James Bond, un costume piqué à Dracula si Dracula portait des capes à paillettes et sequins avec un très grand décolleté en V, des danseurs à moitié nu qui gigotent sous une mer de tissu rouge et puis une chanson à la rencontre de l’opéra et du dubstep. Grandiose, j’vous dis.

2. Lordi – Hard Rock Hallelujah (Finlande, 2006)

 

Allez, on range les paillettes et autres costumes moulants à sequin : c’est avec leurs allures de méchants du Seigneur des anneaux, leur douce mélodie de metalleux et les étincelles jaillissant sur le plateau que le groupe finlandais Lordi avait séduit le public de l’Eurovision en 2006…au point qu’ils ont remporté le grand prix cette année là avec un nombre record de 292 points.

3. Buranovskiye Babushki – Party for Everybody (Russie, 2012)

 

Après le Dracula dubstep et les Orques de Sauron…Finlande pardon, on retrouve les babushki de Russie, alias les grand-mères toutes mignonnes en costume traditionnels russes. Si on reste dubitatif quant à la chanson, on ne peut s’empêcher d’être charmé par ces grand-mères et leur enthousiasme. Mais ce qu’on préfère dans la mise en scène ? Les mamies qui mettent leur pain tranquille dans un four artisanal à l’arrière plan. Ca, ça vaut tous les douze points du monde, quoi. Pour finir, Buranovskiye Babushki ont fini à la deuxième place à la finale de 2012, juste après la grande gagnante Loreen. Bien ouej.

4. Verka Serduchka – Dancing Lasha Tumbaï (Ukraine, 2007)

 

Si vous avez déjà tapé “Eurovision” par curiosité malsaine sur Google Image, vous avez sûrement du tomber sur des photos de Verka Serduchka, drag queen venant d’Ukraine et son look de OUF. La chanson Dancing  Lasha Tumbaï est tout ce qu’on attend de l’Eurovision : des costumes complètement improbables, une musique entraînante, une chorégraphie digne de Kamel Ouali et des paroles qui ont failli déclencher une troisième guerre mondiale, puisque le titre de la chanson de l’Ukraine, “Lasha Tumbaï”, normalement dénué de sens, sonnait un peu trop comme “Russia, Goodbye” aux oreilles de certaines personnes (les Russes). Oops. Dans tous les cas, la chanson a permis à l’Ukraine d’atteindre la seconde place, mais Verka restera toujours dans nos coeurs à la première place. Big love.

5. Koza Mostra feat. Agathon Iakovidis – Alcohol is Free (Grèce, 2013)

 

Bon, soyons francs : les chansons de l’Eurovision ne sont généralement pas des chansons à texte. Mais parfois, on trouve de petits bijoux avec des paroles qui nous vont droit au coeur. Tel est le cas de la chanson choisie pour représenter la Grèce  en 2013 : Alcohol is Free, ou autrement dit, “L’alcool est gratuit.” Osé, surtout venant de la part de la Grèce, qui à l’époque, faisait parler beaucoup d’elle pour ses problèmes économiques. Respect quoi.

6. Dustin the Turkey – Irlande Douze Points (Irlande, 2008)

 

Non, on ne rigole pas. Le titre de la chanson est littéralement “Irlande Douze Points”. Un message très subtil de la part des Irlandais, qui ont décidé qu’une marionnette serait le meilleur moyen de faire passer ce message subliminal. Pourquoi pas, on a envie de dire. Après tout, tout est possible pendant l’Eurovision.

7. Conchita Wurst – Rise Like a Phoenix (Autriche, 2014)

 

Conchita Wurst avait fait bien parler d’elle en 2014, lorsqu’elle représentait l’Autriche. Conchita Wurst (“saucisse” en allemand, pour être subtil) est un personnage de femme à barbe créé par Thomas Neuwirth. Alors forcément, femme + barbe = le monde entier s’est déchaîné, en bien ou en mal. Mais au final, la chanson de Conchita, Rise Like a Phoenix est en fait pas si mal que ça, avec une voix puissante et des paroles (la chanson se traduit comme “s’élever comme un phoenix”) qui respirent bon les citations motivantes de Pinterest. Conchita gagnera ainsi le concours de l’Eurovision…haters gonna hate. 

8. Zdob si Zdub – So Lucky (Moldavie, 2011)

 

C’est décidé : je me pointe demain au boulot en monocyle avec un chapeau pointu sur la tête. Ca, c’est le style ultime, et Zdob si Zdub  l’a bien compris #styleinspi. D’après le groupe moldave, les chapeaux pointus seraient leurs costumes nationaux (ah d’accord), et que grâce à ces chapeaux magnifiques, ils seraient “en contact avec les sphères comiques.” Ne vous droguez pas les enfants.

Bonus : Måns Zelmerlöw and Petra Mede – Love Love Peace Peace (2016)

En 2016, les deux présentateurs suédois du concours nous ont offert un des meilleurs moments de l’Eurovision : Love Love Peace Peace qui décrit comment écrire la  chanson parfaite pour l’Eurovision. Du coup, la chanson est bourrée de références et clins d’oeil faisant allusion à nos moments préférés du concours. Tout y est : la roue de Hamster, le piano en feu, les babushka russes qui font du pain sur scène ou encore les instruments traditionnels dont personne n’a jamais entendu parler. C’est ça, l’esprit Eurovision.

Vous êtes étudiant et souhaitez être averti de la sortie de l'application ?

Vous êtes une asso et souhaitez offrir un service supplémentaire aux étudiants ?

Vous êtes un établissement scolaire public ou privé et souhaitez améliorer le quotidien de vos étudiants ?

Vous ciblez les étudiants et souhaitez les fidéliser ?