La journée de l’homme? Ça existe ça?

Auteur : Laure

Cher Swapcommunity,

Nous sommes le 19 novembre 2018, et aujourd’hui c’est la journée internationale des hommes.

Oui vous ne rêvez pas !  Il y’a bel et bien une journée spécialement dédiée aux hommes. Effectivement, nous accordons une journée entière pour rappeler que le « sexe fort » a aussi ses faiblesses. En effet, les hommes sont confrontés chaque jour a des problèmes divers et variés.

En France, à part quelques associations, on ne peut pas dire que la journée mobilise particulièrement les esprits. En lisant cet article vous devez même pour une grande partie d’entre vous découvrir l’existence de cette journée. C’est pourtant une journée qui souligne de nombreux points essentiels à connaître à propos des hommes.

Pour Swapbook La journée de l’homme est loin d’être restée lettre morte, bien au contraire ! Toutes actions visant à promouvoir un événement particulier qui implique notre Société qu’elle soit féminine, masculine ou autre, fait toujours l’objet d’un soutien certain par l’équipe Swapbook.

Nous allons, à travers cet article, mettre en lumière cette journée et faire en sorte d’atteindre un maximum d’esprit possible.

La Journée internationale des hommes c’est quoi ?

L’IMD, d’après son nom anglais est un événement international célébré chaque année le 19 novembre. Il a été inauguré en 1997 par le professeur Jerome Teelucksingh, enseignant D’histoire des Caraïbes à Trinité-et-Tobago. Il a eu l’idée de mettre en avant, une journée par an, les problèmes spécifiques à la gent masculine. Célébrée chaque 19 novembre, l’initiative peut surprendre, tant la grille de lecture de la “domination masculine” fait autorité dans encore bien des domaines. Mais c’est justement cette vision traditionnelle de l’homme que les promoteurs de cette journée veulent remettre en cause.

A quoi peuvent être confronter les hommes ?

Cela pourrait nous surprendre, mais tout d’abord prenons pour exemple le suicide. Le suicide est un fléau d’abord masculin. En effet, les hommes se suicide 3 fois plus que les femmes. Le constat est d’autant plus dramatique quand on se rend compte que la majorité des suicides aurait pu être prévenu. Le refus de reconnaître dans un premier temps les symptômes d’un mal-être, puis d’accéder à des démarches de soins, sont deux raisons souvent avancées pour expliquer cet écart plus que significatif.

Lorsque l’on s’attarde sur le sujet du divorce, on se rend aussi bien compte que les hommes sont négligés sur plusieurs points. Peut-être n’en parle-t-on pas assez, peut-être parce que l’on trouve cela ..”normal”. Pourtant, dans les trois quarts des cas qui suivent un divorce, les juges confient d’abord aux mères la résidence principale des enfants. Notre tendance (celle des hommes aussi) à considérer que l’enfant doit rester auprès des femmes fait malheureusement partie des habitudes de pensée.

En ce qui concerne le domaine scolaire, les hommes font aussi face à des difficultés qui leur sont propres, à commencer par la lecture, non moins déterminante que les mathématiques dans l’accès à un diplôme. Au collège par exemple, quand 34 % des filles expriment des difficultés à lire, les garçons sont 42 %. Puis, quand celles-ci sont 74 % à décrocher un diplôme équivalent ou supérieur au bac, ils ne sont que 59 % dans ce cas.

Pour conclure cet écho, cher communauté Swapbook,

je vous invite à partager notre article et bien évidement souhaiter à tous nos monsieur une agréable journée et soirée de l’homme. Nous pensons fort à vous et nous n’oublions pas que derrière votre armure se cache un grand cœur. Un cœur avec toute ces caractéristiques, et identique à celui des femmes.

 

Ecrit pour l’homme, par la femme..