Interview Marcel

Auteur : Laure

Aujourd’hui Swapbook est allé à la rencontre de Marcel qui nous a fait part de son expérience en tant qu’étudiant. C’était un super moment et on lui dit un grand merci pour avoir répondu à toutes nos questions. <3

Bonjour Marcel, est-ce que tu pourrais te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Marcel Chung, j’ai 19 ans et je suis étudiant en L2 à l’Institut Catholique de Paris. Je fais des études d’information et de communication.

Ok et tu viens d’où ?

Je viens de Colombes, dans le 92 à côté de Paris et j’étudie sur Paris.

Comment t’es venu l’idée de faire des études de communication ? Et pourquoi à La Catho ?

J’ai toujours voulu faire des études dans le domaine de la communication et surtout du journalisme car ça représente à mes yeux une certaine liberté d’expression créative. Et en même temps c’est assez rigoureux car il y a beaucoup de règles, et je suis quelqu’un qui a besoin d’un cadre. Ce domaine lie bien les deux éléments.

D’accord et qui t’a le plus aidé dans ton orientation ?  Tu as trouvé ta voie tout seul ou est-ce que tu as été orienté ou guidé par une ou plusieurs personnes ?

Ma famille m’a beaucoup aidé, et je suis allé voir un conseiller d’orientation aussi. J’ai également longuement discuté avec mes parents.

Tu penses que c’est très efficace les conseillers d’orientations ?

(Hésitation) Je pense que ça peut l’être dans certains cas, pas à chaque fois, mais ça peut effectivement aider à trouver sa voie. Mais c’est quand même ma famille qui m’a le plus aidé. Et mon lycée m’a envoyé sur quelques salons mais ça ne m’a pas plus aidé dans mes choix car ils présentent surtout des écoles de commerces ou d’ingénieurs et les offres ne sont pas très variées. Je voulais en plus me spécialiser un petit peu et les propositions des lycées restent très générales.

Est-ce que tu avais un métier en tête (qui peut avoir changé depuis bien-sûr) avant de commencer tes études ?

Oui, alors ça fait quelques années que j’aimerais être journaliste, après mes études m’ont conforté dans ce choix et m’ont permis d’affiner mon idée puisque désormais je souhaite m’orienter vers le journalisme culturel, et plus spécialement si je peux, dans le domaine de la musique.

En parlant de musique, est ce que tu peux me parler un peu de ta passion ?

Oui, j’écoute beaucoup de musique, c’est très important à mes yeux. J’aimerais dans l’idéal pouvoir lier mon métier et cette passion. Un travail de rédaction et de commentaire sur les oeuvres musicales je trouve ça très intéressant. C’est jamais la même chose et ça évolue constamment. C’est une évidence pour moi car je compose moi même un peu de musique électronique.

Super cool ! Tu dis que tu composes : c’est-à-dire ?

Bah, c’est vraiment très amateur, c’est-à-dire que je fais ça sur Garage Band et c’est pour mes amis et moi-même. Je ne compte pas forcément devenir un artiste dans la musique mais ça m’amuse de faire ça.

Est-ce que tu as un rêve complètement fou dans la vie ?

Nan…ah si ! Ce n’est aujourd’hui pas possible mais je rêve de pouvoir un jour me téléporter (rires) parce que les voyages sont longs, souvent fatigants et donc je pense que ce serait le top de pouvoir en un éclair aller n’importe où. Aussi parce que j’ai très envie de voyager dans le monde entier et ça me faciliterait la vie.

Parlons peu, parlons ciné. Est-ce que tu peux me parler de tes réalisateurs préférés ?

J’aime beaucoup George Lautner, notamment les films avec Belmondo. Le comique de situation mêlé à l’action…j’adore! Les films de Philippe Lioret également. Par exemple, Welcome ou Le Fils de Jean qui sont là des films un peu plus sérieux mais que je trouve très intéressants et aussi très bien filmés. Et enfin tous les films de Pierre Richard qui me font énormément rire.

Revenons un peu aux choses sérieuses. À propos de la fac, est ce que tu trouves qu’il est facile de se former un réseau amical ?

Alors non, la fac c’est un lieu qui est plutôt impersonnel, dans le sens où il y a beaucoup d’étudiants et on est souvent confronté uniquement aux gens de sa classe. Et comme il y a beaucoup de licences, etc, si on n’a pas une vie associative, ce qui est mon cas, c’est plus difficile de s’intégrer en dehors de sa classe.

Et le réseau professionnel : tu trouves qu’il se développe facilement ?

Je sais qu’en tant qu’étudiant et ayant déjà fait quelques stages ou jobs, la proximité avec d’autres stagiaires ou des collègues s’est faite effectivement dès le début. Mais à l’intérieur de ma fac, en deuxième année, ce n’est pas le cas. Je ne pense pas m’être déjà créé un réseau professionnel car par exemple les travaux de groupes restent très scolaires dans ma fac. De plus, on n’est pas du tout accompagné en deuxième année sur le réseau professionnel. Mais je sais que c’est super important de s’en créer un pour plus tard, surtout dans le monde du journalisme ou de la communication.

Ok merci ! Et pour finir aurais-tu une devise pour les étudiants ou lycéens qui voudraient éventuellement suivre tes pas ?

(Hésitation) Il y en a une qui me plaît pas mal, et elle est de mon homonyme Marcel Proust : « On peut tout ce qui ne dépend que de notre volonté ». C’est pour moi un message très positif pour l’avenir et pour réaliser ses rêves et trouver sa voie. Je pense qu’avec de la volonté et de la motivation on peut toujours atteindre ses objectifs dans la vie.

 

Vous êtes étudiant et souhaitez être averti de la sortie de l'application ?

Vous êtes une asso et souhaitez offrir un service supplémentaire aux étudiants ?

Vous êtes un établissement scolaire public ou privé et souhaitez améliorer le quotidien de vos étudiants ?

Vous ciblez les étudiants et souhaitez les fidéliser ?