Rencontre avec Côme Girschig, représentant de la France au sommet de la Jeunesse pour le climat

Auteur : Nadine Mouchet

Nous avons assisté à la rencontre de Côme Girschig , une rencontre initiée par le magazine Terra Incognita, ce mercredi 5 février.

Côme Girschig 

Qui est Côme ?

A 24 ans, Côme a participé au Sommet pour le climat qui a réuni en 2019 à New York plus de 500 jeunes, représentant chacun un pays de la Planète. Malgré les indices de climat dramatiques. Il est positif et arrive à croire qu’on va arriver à sauver notre Planète, lorsqu’il voit toutes les actions portées par la jeunesse. Ce sont selon lui des portes ouvertes à saisir, même si on peut encore aller plus loin !

Quel est son parcours d’études ?

Côme a un diplôme d’ingénieur. Il a suivi un master en sciences de l’environnement à l’UPMC, et une formation Sciences Po en Affaires internationales en parallèle de ses études d’ingénieur.

Son métier ?

Il est consultant dans une entreprise qui vend des expertises sur la transition énergétique.

Parlons un peu de son Association

La JAC (Jeunes Ambassadeurs pour le climat) propose d’organiser des conférences pour débattre des problèmes et sensibiliser un maximum de personnes.

Les 5 conseils de Côme pour agir pour la Planète 

1) L’écologie est un sujet auquel tout le monde peut s’intéresser, pas besoin d’être un expert pour agir à son échelle individuelle et s’intéresser au problème.

2) Les problèmes écologiques sont complexes. Le dérèglement climatique n’est pas qu’un problème de CO2 et de pollution. Cela demande par conséquent d’engranger un certain nombre de connaissances pour pouvoir répondre de façon juste. La formation est donc essentielle.

3) Il y a un problème de dissonance cognitive. Beaucoup de personnes sont conscientes des problèmes, mais n’agissent pas en rapport. C’est pour cela, qu’il faut continuer à en parler pour convaincre un maximum de personnes à agir.

4) La jeunesse ne devrait pas se désintéresser de la politique car c’est un moyen efficace pour agir. Les politiques doivent donner le cadre qui permettra aux entreprises et aux citoyens d’agir dans la direction donnée. 

5) Parler et échanger, faire débat autour de soi, y compris avec des personnes qui ne pensent pas forcément comme nous, est la meilleure manière de faire avancer la cause climatique. 

Le conseil de Côme : 

« Si chaque personne réussit à convaincre au moins une personne par mois d’agir pour la Planète, et que cette personne convainc en retour une autre personne, alors on sera parvenu au bout de 2 ans à convaincre la France entière ! Cela s’appelle la loi des séries. »

Un livre à conseiller ?

L’évènement anthropocène – La terre, l’histoire et nous de Christophe Bonneuil et Jean Baptiste Fressoz