Chapitre 7 : Une conduite étrange

Benjamin et Pierre ne se voyaient plus beaucoup depuis le nouvel an. Pourtant ils vivaient ensemble. Mais Ben passait tout son temps à travailler pour des partiels qu’il avait peu préparé, tandis que l’étudiant en psychologie ne cessait de sortir, oubliant ses examens qu’il avait révisés avec soin. C’est comme si les colocataires du quartier latin avait échangé leur personnalité. Le studieux Pierre était devenu un Ben insouciant et il ne cessait de sortir. Où ? Même son ami l’ignorait… Avec qui ? Un autre mystère…

De l’autre côté de Paris, Léa se demandait où était encore passée Emma. Sa meilleure amie avait annulé deux de leurs rendez-vous hebdomadaires sans explications et s’était contentée d’un « je t’expliquerai » qui n’avait pas satisfait sa curiosité. Gabriel, cédant sous les supplications de sa sœur accepta de voir leur amie commune et de lui tirer les vers du nez. Léa attendait déjà son retour alors que son frère n’était parti que depuis quelques minutes.

Dans le dix-huitième arrondissement, Gabriel s’arrêta devant un immeuble et appuya sur le bouton situé juste en-dessous de l’étiquette plastifiée où était écrit : Emma Blis. Une voix familière lui parvint.

_ Oui ?

_ C’est Gabriel…

_ Que veux-tu ? Demanda la jeune fille avec méfiance.

_ C’est ainsi que tu accueilles ton meilleur ami ? S’étonna le jeune homme intrigué.

_ C’est que… je suis un peu occupée, je prenais une douche et…

_ A cette heure-ci ? Il est à peine 19h !

_ Je sors ce soir, expliqua Emma.

Gabriel sentit une certaine gêne dans sa voix et s’en voulu un peu. Mais il était ici pour Léa et il lui avait promis de revenir avec des réponses. Aussi, il reprit sans ménagement.

_ Vas-tu m’ouvrir ? Ou me laisser geler sur place ?

_ OK, monte… soupira Emma à contre cœur.

La porte d’entrée s’ouvrit et Gabriel s’empressa de grimper au cinquième étage où vivait son amie dans un minuscule studio. L’immeuble sentait le vieux mais Gabriel n’eut pas le temps de laisser sa pensée s’attarder sur l’odeur car une porte s’ouvrit pour le laisser entrer dans le repaire de son amie.

Léa avait enfilé une robe bleue qui lui allait à merveille et une serviette entourait ses cheveux mouillés. Gabriel sourit en voyant cet assemblement curieux et referma la porte tandis qu’elle se dirigeait vers la salle de bain pour finir de se préparer. Il s’assit sur le petit canapé qui se trouvait sous le lit surélevé et il entama la conversation.

_ Où sors-tu ce soir ?

_ Euh… à vrai dire je ne sais pas trop… dit Emma en cherchant ses mots. C’est une surprise pour moi.

_ Et qui te réserve cette surprise ?

_ Des amis, répondit-elle rapidement.

Trop rapidement… Gabriel sentit qu’elle ne lui disait pas totalement la vérité et il essaya d’en savoir plus. Il devait agir avec précaution, car Emma se braquait facilement. Sans bouger de son siège, il attendit patiemment que la jeune fille éteigne le sèche-cheveux. Lorsque le silence régna enfin, il attaqua en douceur, mais sans perdre de vue son but.

_ Je connais ces amis ?

_ Euh… pas vraiment…

_ Tu les vois souvent depuis quelque temps, si je ne m’abuse.

_ Oui, mes partiels sont terminés, donc j’en profite.

_ C’est la première fois que tu as une telle philosophie, fit remarquer Gabriel avec malice.

_ J’ai pris des résolutions pour cette année, répliqua-t-elle sur un ton qu’il connaissait bien.

Ce timbre sonnait l’alerte qui s’était activée dans le cerveau d’Emma. Quand elle prenait ce ton sec, ses défenses se posaient et un mur se construisait entre son interlocuteur et elle. Gabriel changea de tactique. Il se leva, ouvrit la porte de la salle de bain et il regarda son amie qui finissait d’ajuster sa coiffure sans le regarder.

_ Tu es magnifique…

_ Merci.

_ Tu vas à un rendez-vous, lâcha Gabriel en fixant les yeux d’Emma par le biais du miroir. Je le sais parce que je me rappelle très bien du jour où tu as acheté cette robe et tu l’avais acheté pour plaire…

_ Ah oui ? Dit Emma en faisant mine de ranger son maquillage.

_ Oui, et je préfère te donner tout de suite un conseil…

_ Lequel ? Interrogea-t-elle en prenant sa brosse à cheveux pour la ranger.

_ Change-toi, dit Gabriel. Tu as une tache dans le dos.

La brosse tomba à terre et Emma se tourna vers lui. Elle venait de se rappeler pourquoi Gabriel se souvenait si bien de cette robe. Elle l’avait achetée et portée, il y a six mois, le soir où ils s’étaient embrassés.

La suite au prochain chapitre…

Vous êtes étudiant et souhaitez être averti de la sortie de l'application ?

Vous êtes une asso et souhaitez offrir un service supplémentaire aux étudiants ?

Vous êtes un établissement scolaire public ou privé et souhaitez améliorer le quotidien de vos étudiants ?

Vous ciblez les étudiants et souhaitez les fidéliser ?