Chapitre 4 : Le rendez-vous

Léa regarda pour la centième fois l’écran de son téléphone qui brillait dans l’obscurité régnant sur sa chambre.

_ Deux heures du matin… soupira-t-elle en éteignant son iPhone à nouveau.

Elle ferma les yeux quelques instants qu’elle subit comme une éternité, se retourna sur le côté, puis sur le ventre en tentant de se détendre. Exaspérée, elle finit par allumer la lampe de chevet. La lumière qui s’installa était rose à cause de l’abat-jour que Léa gardait depuis qu’Emma lui avait offert. Elle repensa à son amie timide et cachée derrière un écran qui, ce soir, par on ne sait quel miracle, sortait. C’était Léa qui avait comploté tout cela avec son frère Gabriel. Celui-ci lui avait fait remarquée lors d’un dîner, la semaine passée qu’Emma se souvenait drôlement bien de l’acheteur de son livre de psychologie : Pierre Malgur. Elle s’était rappelée que le jeune homme au regard impénétrable avait, l’espace d’un instant, perdu ce flegme anglais qui le caractérisait pour dire sur un ton enjoué : “A une prochaine fois peut-être !” Et quand Léa avait dit qu’elle n’avait plus de livres qui pourrait l’intéresser, il avait répliqué qu’on ne savait jamais ce qui pourrait arriver par la suite.

Lorsqu’elle avait raconté la scène à Gabriel, il l’avait mise au pied du mur, elle se rappela ce détail. Pierre ne l’avait pas regardée quand il avait dit ces derniers mots, il avait sourit à Emma. Et la description détaillée que son amie avait gardé en tête avait donné l’idée fixe à Gabriel de piéger ces deux-là. Léa avait donc contacté son “client” par Swapbook et lui avait proposé de la revoir, elle et Emma. De son côté, Gabriel avait dit à la jolie blonde qu’ils aimeraient la voir lors d’un dîner entre amis. Les deux avaient marché et le rendez-vous organisé était mis en place. Quand Léa fut sûre qu’ils étaient tous les deux bien arrivés, elle leur annonça que Gabriel et elle ne venait pas finalement et leur souhaitait une bonne soirée. Ce rendez-vous avait eu lieu ce soir et le frère et la sœur n’avait reçu aucun sms indiquant l’indignation de la jeune fille. Ce qui était bon signe…

Le vibreur du téléphone de Léa la sortit de ses pensées et elle s’empressa de découvrir qui lui parlait à une heure pareille. Ce ne pouvait être personne d’autre que la blonde Emma qui venait enfin crier au scandale.

_ Je ne te croyais pas si fourbe !

_ Si tu me réponds seulement maintenant, j’en conclue que tu as passé une bonne soirée, tapa Léa en souriant de toutes ses dents.

Les trois petits points qui indiquaient que son amie était en train de répondre, clignotèrent un moment avant de s’arrêter pour disparaître. De l’autre côté, Emma, que Pierre avait raccompagnée chez elle après une belle soirée, ne savait pas quoi dire. Léa ne la pressa pas à tout raconter, elle savait que son amie finirait par le faire, il suffisait d’attendre que la jolie blonde se décide à parler. Elle était d’un naturel plutôt secret et silencieux, mais cette personnalité n’avait pas empêcher Léa de l’apprivoiser et de lui apprendre à faire communiquer un peu plus.

_ Oui, c’était bien… finit-elle par dire.

Ce message fit sourire Léa de toutes ses dents et sans penser à l’heure, elle se précipita dans la chambre de son frère et sauta sur son lit.

_ Ça a marché, Gabriel !

_ Qu’est-ce que ?… s’écria le garçon en s’éveillant brusquement. Oh ! Léa va dormir, je savais que tout allait bien se passer…

La jeune fille retourna dans sa chambre, contrite d’avoir troublé le sommeil de son frère. Mais ce regret ne dura pas plus d’une micro-seconde car elle reçut un nouveau message.

Emma : C’est fou comme il ne ressemble pas aux autres… Il ne m’a pas harcelée de questions alors que j’y avais eu droit à chaque premier rendez-vous.

Léa : Vous avez des centres d’intérêt communs ?

E : Tu dis ça comme si j’étais une alien avec qui personne ne pouvait s’entendre !

L : Je suis seulement agréablement surprise que tu réagisses de cette façon. Je me souviens de tes anciens rendez-vous qui avaient été…

Léa ne termina pas son sms mais Emma savait exactement à quoi elle faisait allusion. Car ce n’était pas la première fois qu’elle lui avait tendu un piège. Emma soupira en se demandant comment elle avait pu croire encore une fois aux manipulations de Léa, puis sourit en se disant qu’elle avait fini par gagner. Elle ne le voyait pas comme une tentative désespérée pour la rapprocher d’une personne en particulier mais seulement de l’aider à se faire des amis. Elle finit par envoyer un dernier message avant de souhaiter une bonne nuit à la rousse qui probablement ne dormirait pas.

E : C’est drôle, je n’aurai jamais pensé que ton application permettait de faire des rencontres…

Vous êtes étudiant et souhaitez être averti de la sortie de l'application ?

Vous êtes une asso et souhaitez offrir un service supplémentaire aux étudiants ?

Vous êtes un établissement scolaire public ou privé et souhaitez améliorer le quotidien de vos étudiants ?

Vous ciblez les étudiants et souhaitez les fidéliser ?