Swapbook - Chapitre 1

Chapitre 1 : Swapbook

Au milieu de la foule qui se pressait sur les trottoirs de la capitale, Léa de Sortig se hâtait pour arriver au tournant de la rue afin de traverser. Comme toujours, elle était en retard. Ses longs cheveux roux attachés en queue de cheval se balançaient d’un côté vers l’autre tandis qu’elle accélérait encore pour arriver enfin devant un café. A une table sur la terrasse, sa meilleure amie, Emma Blis la regarda avec amusement.

Cela ne fait que dix minutes de retard, c’est un record.

Ne te moque pas de moi, se défendit Léa en s’asseyant auprès de son amie qui avait les cheveux blonds très clairs qui contrastaient avec de grands yeux marron.

Le serveur vint prendre leur commande et elles discutèrent longtemps en buvant petit à petit leur bière. Les vacances d’été s’étaient terminé, il y a quelques jours, et elles reprenaient leurs études respectives. Léa, qui commençait sa deuxième année en communication raconta avec enthousiasme ses cours, animés par des professeurs charismatiques et compétents tandis que la rousse l’écoutait en souriant sans l’interrompre.

Elle savait que son amie était bavarde et surtout intarissable au sujet de ses études. Ce n’était pas le cas l’an passé, quand elle avait entrepris une licence de psychologie abandonnée au bout de trois mois, pour se réorienter dans la communication en janvier. Tout avait radicalement changé à partir de là et Léa avait retrouvé son sourire et sa passion communicative pour toute sorte de sujet, telle que sa famille, son chien et le dessin… Lorsqu’elle eut finit son discours empreint de lyrisme ça et là, Léa se tourna vers son interlocutrice qui l’observait sans bouger.

Tu ne me dis rien ?

Que veux-tu que je raconte ? Soupira Emma en avalant la dernière gorgée de sa bière.

Tes vacances, tes études, suggéra Léa sans être surprise de l’attitude de son amie.

Cette dernière ne parlait pas autant, elle ne parlait pas du tout en réalité. Souvent perdue dans son univers, la jeune fille qui étudiait l’informatique, partageait très peu sa vie, même avec la rousse fantasque et bavarde, au cœur d’artichaut qui se répandait souvent en mille et une lamentations pour reprendre ensuite son inconditionnelle recherche du bonheur. Son entourage n’en était jamais agacé, elle était le genre de personne a vous attendrir dès la première seconde avec son côté enfantin mais sérieux lorsqu’il s’agissait de la beauté de la vie.

Léa finit par la convaincre de partager un peu de sa vie avec elle et la blonde se résolut à ouvrir la bouche. Contrairement à son amie, Emma était sauvage et indépendante. Elle avait choisi des études d’informatique qui convenait parfaitement à sa passion pour les objets connectés mais aussi à son caractère qui préférait avoir affaire à un ordinateur qu’à un être humain. Les deux filles étaient aussi différentes que le jour et la nuit et pourtant elles s’entendaient toujours sur tout et acceptaient parfaitement le tempérament de l’autre.

La fin de la rencontre s’annonçait et les amies demandèrent l’addition. Pendant qu’elles sortaient leur portefeuille, Emma lui posa une question, ce qui était assez rare venant d’elle.

Pourquoi m’as-tu donné rendrez-vous ici ? On a notre café habituel dans le 17e.

En fait, j’attends quelqu’un…

Un nouveau date ? Interrogea Emma en souriant d’un air entendu.

Non, se défendit Léa avec violence. Je dois lui donner un livre c’est tout !

C’est un ami que je ne connais pas ?

Non, un client… Je t’explique, continua la rousse en voyant la blonde lever un sourcil avec incompréhension, je suis sur une application qui me permet de revendre mes livres à d’autres étudiants. J’ai remarqué en début d’été que j’avais gardé des anciens livres de psychologie et je ne savais pas quoi en faire, jusqu’à ce que je découvre ce système de revente entre étudiants. C’est super facile à utiliser et très pratique parce que les prix sont moins chers que dans les librairies… Nous sommes uniquement entre étudiants et l’utilisation est vraiment très simple. Je t’en parlerai davantage la prochaine fois…

Elle s’interrompit en voyant arriver un jeune homme qui s’arrêta devant elle avec assurance et s’adressa à elle sans crainte de se tromper personne.

Tu es Léa de Sortig, affirma-t-il sans une once d’hésitation.

Pierre Malgur ? demanda Léa en restant peu sur d’elle.

Il confirma son identité et Léa sortit un livre de son sac pour le lui tendre. Lorsque cela fut fait, le garçon prit son téléphone et il tapa un code dessus avant de se tourner vers la jeune fille.

C’est fait, j’ai payé ! A une prochaine fois peut-être.

Je n’ai plus de livres de psychologie, répondit Léa en souriant.

On ne sait jamais… répliqua Pierre avec un regard entendu en repartant comme il était venu.

Après son départ, les deux filles se dirigèrent vers le métro en continuant de discuter, ou plutôt c’est Léa qui parlait en dévoilant toutes les qualités de ces échanges de livres tandis qu’Emma l’écoutait avec attention, jusqu’à ce qu’elle lui pose une question.

Comment t’as-t-il reconnue ?

Grâce à nos photos de profil, même si je n’ai aucune mémoire des visages, au moins les autres me reconnaissent…

Léa continua son monologue, en passant du beau temps à la guerre dans le monde tandis qu’Emma semblait ailleurs. Elle finit par ouvrir la bouche à nouveau pour interrompre son amie dans ses histoires.

Comment s’appelle cette application ?

Swapbook !

Vous êtes étudiant et souhaitez être averti de la sortie de l'application ?

Vous êtes une asso et souhaitez offrir un service supplémentaire aux étudiants ?

Vous êtes un établissement scolaire public ou privé et souhaitez améliorer le quotidien de vos étudiants ?

Vous ciblez les étudiants et souhaitez les fidéliser ?